• Ptit Bunny

Mon carnet d’explorateur – Partie 2 : le jardin



Quand je me lève le matin et que je vois le soleil par la fenêtre, j’aime bien ! Parce que je sais que je vais pouvoir continuer mon exploration du jardin.

J’ai tout mon petit matériel : une loupe, un petit pot en plastique avec un couvercle à trous (pour observer les insectes que je trouve parfois), un bâton, et mon carnet d’explorateur de la nature.

J’ai plusieurs coins : un où je trouve souvent des coccinelles. J’aime bien les coccinelles. J’aime bien compter les petits points sur leurs ailes. L’autre fois, j’en avais trouvé une si gentille. Elle restait sur mon bras, montait, descendait, et ça me chatouillait. Je suis rentré dans la maison avec elle, et j’avais envie de la garder. Mais vous savez ce qui s’est passé ? Elle a sorti deux petites ailes, et elle s’est envolée. Cela m’a fait pleurer que ma nouvelle amie ne veuille pas rester avec moi. Mais maman m’a expliqué que les insectes ont besoin d’être dehors, que c’est là qu’ils sont heureux. J’ai réfléchi à ce qu’elle m’a dit, et je crois que j’ai un peu compris. Alors je suis retourné au jardin observer les fourmis. Elles sont toutes rassemblées sous un gros caillou que je soulève un peu pour les voir. Il y a un truc trop bizarre avec les fourmis. C’est qu’elles sont toutes petites mais qu’elles peuvent transporter des choses plus grosses qu’elles !

Un autre coin que j’aime bien dans mon jardin : c’est où il y a beaucoup de trèfles dans l’herbe. Quand je suis fatigué d’explorer, je me couche à plat ventre et je cherche des trèfles à quatre feuilles. C’est très difficile à trouver, un peu comme un trésor. Mais une fois, ça m’est arrivé ! Maman était si contente ! Elle m’a dit « Ptit Bunny, ta patience a porté ses fruits », et elle a mis le trèfle dans un livre pour le garder. Elle m’a dit que quand il serait sec, on pourrait le coller dans mon carnet.

Il y a aussi des escargots. Je les trouve rigolos. Quand j’approche une brindille de leurs antennes, ils les cachent et parfois ils rentrent dans leur coquille. Quand j’en trouve un sur la terrasse, je vais le remettre dans l’herbe, maman dit que là ils se sentent mieux.


Et toutes mes découvertes, je les raconte dans mon carnet d’explorateur de la nature. Et je fais de beaux dessins pour mieux expliquer.


Il y a encore plein plein de choses à ajouter, mais maman m’appelle pour que j’aille ranger ma chambre. Oups, j’avais laissé tout trainer !




23 views

Recent Posts

See All