Les parents solos, ces héros

Il y a une phrase en anglais que j’aime beaucoup : "I’m a single mom. What’s your super power?" (Littéralement : mon super pouvoir c'est d'être maman solo, et vous, quel est votre super pouvoir ?)

 

Etre parent solo, c’est dur. Parce que, quoi que l'on fasse, on est toujours ramené à un moment ou à un autre à cette ‘solitude’.

 

On porte les responsabilités seul(e), on assume seul(e), on gère seul(e), sans un partenaire sur qui compter. 

 

On travaille, on s’occupe de l’administratif, on fait les courses, on prépare les repas, on fait la vaisselle, on aide pour les devoirs, on conduit aux activités, on fait les lessives, on organise les fêtes d’anniversaire, on sort les poubelles, on conduit la voiture à l’entretien, on assiste aux réunions de parents, aux soupers sportifs ou scolaires, aux activités sportives, on peint la chambre, on va acheter un nouveau bureau chez Ikea, on conduit chez les copains, on invite les copains, on range du  bois pour l’hiver, on organise les rendez-vous médicaux, on achète des vêtements plus grands, une nouvelle paire de baskets, etc etc etc. 

 

La liste est longue et semble infinie parfois. Avec toujours ce petit sentiment que même en étant sur tous les fronts, il reste encore beaucoup de choses à faire !

 

Et quand finalement on se pose, si on a envie d’une tisane ou d’un verre de vin, il faut se lever pour aller la/le chercher ! 

 

Ca c’est la réalité. Vraiment ! Mais vous savez combien j’aime voir le verre à moitié plein :). 

Alors l’autre facette de cette réalité c’est : une grande indépendance et un sentiment de satisfaction devant la tâche accomplie, devant les défis relevés, devant les nouvelles choses apprises. 

 

Et surtout : le sourire et le bonheur des enfants quand ils soufflent les bougies de leur gâteau d'anniversaire entourés de leurs copains, quand ils reviennent fiers et contents d’avoir eu de beaux points à leur dictée, quand ils font leur première longueur de piscine sans toucher le bord, quand ils se sentent bien dans leur nouvelle chambre, quand ils disent merci maman d’avoir acheté leur glace préférée ou d’avoir fait des crêpes pour le goûter, quand ils écrivent de doux petits mots pour la fête des mamans et qu’ils apportent le café au lit sur un plateau, quand ils se blottissent contre vous le soir, même en grandissant.

 

Ce que vous construisez chaque jour, par cette somme de petits gestes quotidiens, routiniers, fonctionnels parfois, n’a pas de prix.

Vous construisez le nid et la sécurité qui leur permettent de grandir sereinement, en dépit des vagues qu’une séparation peut causer. Les moments de partage, autour des devoirs, en lisant un livre, en préparant un cake, en parlant de leur journée ou de la vôtre, sont autant de petits liens qui tissent la complicité et enveloppent d’amour. 

Logo Ptit Bunny marque.jpg